Histoire du village

Sorti des brumes de l'histoire en l'an 1273, Founex subit les influences de la Baronnie de Coppet, du diocèse de Genève et des confréries locales qui marquent, tour à tour, son destin. Dans la foulée le village supporte également, sans grand dommage, l'occupation bernoise, les migrations massives provoquées par l'Edit de Nantes et la grande dépression du XVIIe siècle.

Plutôt portés sur le bon côté des choses, les Founachus ouvrent leur premier cabaret en 1739 et construisent quelques années plus tard trois fontaines. Parfois pourtant, la révolte gronde dans les chaumières et Founex se ralie au soulèvement des Bourla-Papey en 1802.

Mais bientôt l'optimisme reprend le dessus. Founex nomme son premier facteur en 1847, inaugure sa halte de chemin de fer en 1853 et installe le premier téléphone public en 1903.

Tout au long du vingtième siècle, la commune continue de se développer.

En 1927, la commune décida d'adopter des armoiries. Elle choisit pour meuble la balance, qui figurait déjà sur le cabaret de Founex (devenu entretemps l'auberge communale) et les émaux de Coppet pour l'ensemble.

Avec ses 1859 habitants recensés en 1988, le village a vu sa population quasiment tripler en moins de trente ans et son nombre d'habitations a, quant à lui, presque quadruplé.

En terme d'habitants, Founex est actuellement la plus grande commune de la région de Terre Sainte.

Pour de plus amples informations, vous pouvez vous procurer le livre "Histoire de Founex" de Josiane Ferrari-Clément, en vente au guichet de l'administration communale.

Prix : CHF 30.-

Vue du village au début du 20ème siècle
La Rue des Canons
Le hameau de Châtaigneriaz, vers 1930